Conducteurs sans assurance : un nombre en constante progression

defaut-assurance-auto

Ces dernières années, le nombre de conducteurs circulant à bord d’un véhicule sans assurance n’a pas cessé d’augmenter. S’il est difficile de donner un nombre exact, on estime aujourd’hui à au moins 350 000, voire plus de 750 000, le nombre de personnes qui empruntent les routes de France sans avoir pris soin de souscrire au préalable un contrat d’assurance auto.

Conducteurs sans assurance : quelle(s) tentative(s) de justification ?

Le prix de l’assurance auto est l’élément qui ressort le plus souvent lorsqu’on s’intéresse aux arguments développés par les conducteurs qui circulent sans contrat d’assurance auto. Beaucoup évoquent l’envolée des tarifs des contrats d’assurance auto, le manque de pouvoir d’achat, etc., pour tenter de justifier leur comportement. À l’heure des assurances auto sur mesure et à petits prix (comme le propose Assurpeople.com), l’argument perd de plus en plus sa crédibilité. L’inconscience des conducteurs concernés, mais aussi la négligence, fait partie des autres éléments qui expliquent parfois ce comportement à risque. À noter que dans certaines situations, c’est la nullité du contrat (pour fausse déclaration) qui fait qu’un conducteur se retrouve sans contrat d’assurance auto alors qu’il avait entrepris cette démarche.

Conducteurs sans assurance : quel profil pour le conducteur ?

C’est chez les jeunes conducteurs qu’on retrouve le plus de conducteurs sans assurance. Plus de la moitié des non-assurés en 2016 avaient moins de 35 ans. Dans une grande majorité des cas, la conduite d’un véhicule sans assurance n’est pas le seul délit commis par ce type de conducteur. Sans toutefois tomber dans la généralité, la conduite sous l’emprise de l’alcool et/ou des stupéfiants, les excès de vitesse, les délits de fuite en cas d’accident et bien souvent l’absence de permis de conduire font partie du package du conducteur sans assurance. Le territoire géographique a également son importance. C’est en Seine-Saint-Denis, dans les Bouches-du-Rhône puis dans les Départements d’Outre-Mer qu’on contrôle le plus de conducteurs sans assurance auto.

Conduire sans assurance : quelle(s) sanction(s) ?

La non-assurance de son véhicule est un délit puni par la loi. L’automobiliste qui n’assure pas son véhicule s’expose à des sanctions allant de l’amende (3 750 euros) à une interdiction de conduire certains véhicules pendant 5 ans en passant par la suspension de permis et/ou des travaux d’intérêt général. Au-delà de l’aspect législatif et répressif, c’est en cas d’accident que les choses peuvent véritablement s’aggraver pour le contrevenant. Le Fonds de garantie des assurances obligatoires, qui indemnise les victimes à la place des conducteurs non assurés, a toute légitimité à réclamer ensuite les sommes versées par son organisme. Dans les cas d’accidents les plus graves, la facture peut être salée et dépasser plusieurs millions d’euros !