Qu’est-ce qu’un jeune conducteur pour les compagnies d’assurance ?

jeune-conducteur-assurance-auto

On entend souvent parler de jeunes conducteurs, en particulier dans l’univers des contrats d’assurance auto. Si dans l’imagerie collective le jeune conducteur est assimilé à un jeune de moins de 25 ans et nouveau détenteur du permis de conduire, la définition du jeune conducteur diffère sensiblement du point de vue des assureurs.

Jeune conducteur : un statut difficile à définir

Aucun texte de loi (Code de la route, Code des assurances, etc.) ne définit de façon claire, précise et indiscutable ce qu’est un « jeune conducteur ». Il est toutefois admis par l’ensemble des parties concernées qu’un jeune conducteur soit défini comme un automobiliste ayant obtenu son permis de conduire depuis moins de trois ans (ou deux ans pour les conducteurs ayant choisi la conduite accompagnée comme méthode d’apprentissage de la conduite). Malgré les termes de l’expression, il est donc possible qu’un « jeune conducteur » ait depuis longtemps dépassé la vingtaine, la trentaine, la quarantaine, voire plus. Pour les assureurs et pour les autorités administratives, l’expérience du conducteur prime en effet sur l’âge dans la définition du statut de jeune conducteur. À noter qu’en France, il est assez facile d’identifier les jeunes conducteurs sur la route grâce à la présence du célèbre « A » rouge mis en évidence à l’arrière du véhicule.

Jeune conducteur : ce qu’en disent les assureurs

Les compagnies d’assurance ne réfutent en rien la définition du jeune conducteur comme conducteur inexpérimenté. Elles apportent toutefois quelques nuances à cette définition pour y intégrer d’autres profils dans la catégorie des jeunes conducteurs. Ainsi, pour les assureurs, un jeune conducteur désigne bien souvent :

  • une personne qui n’a jamais conduit de véhicule et n’a jamais souscrit de contrat d’assurance auto. Cette personne peut être titulaire de son permis de conduire depuis plusieurs dizaines d’années, elle ne demeure pas moins une personne novice sur la route pour les assurances ;
  • une personne ayant exclusivement conduit, durant les trois dernières années, un véhicule de fonction sans avoir été désignée comme conducteur du véhicule sur le contrat d’assurance auto ;
  • une personne qui a vu annuler son permis de conduire et a été contrainte de repasser les épreuves théoriques et pratiques de l’examen du permis de conduire.

Jeunes conducteurs et assureurs, une relation onéreuse

Pour les assureurs, la définition du jeune conducteur est loin d’être anodine. Lorsqu’il s’agit de proposer aux jeunes conducteurs un contrat d’assurance auto, les compagnies d’assurance ont l’habitude d’appliquer une surprime à ces contrats. La première année, celle-ci peut atteindre 100 % du montant du contrat de base. Justifiée par le risque de sinistralité plus élevé chez les conducteurs inexpérimentés, cette surprime jeune conducteur a un effet direct sur le budget alloué au contrat d’assurance auto. Il existe heureusement des assureurs, comme Assurpeople.com, qui proposent d’assurer les jeunes conducteurs à des conditions avantageuses.