Le nouveau contrôle technique : plus sévère et plus cher

nouveau-controle-technique-moteur

A partir de mai 2018, un nouveau contrôle technique sera mis en place. Plus exigeant, il ne comptera plus 123 mais 132 points de contrôle, sur le freinage, la direction, l’éclairage, les équipements, les émissions polluantes …

Il couvrira désormais 600 défaillances dont certaines devront être réparées dans les 24H sous peine d’une amende de 135 euros.

Découvrez les nouveaux éléments du contrôle technique de 2018 : prix, amendes, points de contrôle.

Où et quand effectuer son contrôle technique ?

Le contrôle technique restera périodique. A savoir, il se fait au bout de 4 ans pour un véhicule neuf et ensuite tous les 2 ans. Il doit être effectué dans un centre agréé de contrôle technique, il en existe 4900 en France.

Le nouveau contrôle technique sera effectif dès le 20 mai 2018.

Quelles sont les nouveaux points du contrôle technique ?

Pour rappel le contrôle technique actuel comporte 2 catégories de défauts : les défaillances mineures (230) et les défaillances majeures (177) qui doivent être obligatoirement réparées dans un délai de deux mois suivi d’une vérification effectuée lors d’une contre visite.

Le nouveau contrôle technique prévoit non plus 2 mais 3 catégories de défauts : les défaillances mineures (réduites au nombre de 139), les défaillances majeures (désormais au nombre de 340) et les défaillances critiques (127) qui obligeront le propriétaire a effectuer les réparations dans les 24H sous peine d’une amende de 135 euros.

La contre visite pourrait également devenir payante (entre 10 et 15 euros).

Quelles sont les conséquences pour les automobilistes ?

Les nouveaux points de contrôle allongeront la durée du contrôle technique d’environ un quart d’heure. Pour un contrôle technique que l’on effectue aujourd’hui entre 30 et 45 minutes, il faudra maintenant compter 45 minutes à une heure.

Ce qui aura pour conséquence d’immobiliser le véhicule plus longtemps et d’augmenter le coût du contrôle technique qui avoisinera les 80 euros.

L’objectif de ce nouveau contrôle technique et de se rapprocher du niveau européen.